Isolation thermique par l’intérieur grâce au vide d’air

Isolation thermique par l’intérieur grâce au vide d’air

Obtenir des coefficients d’isolation thermique 6 fois supérieurs aux isolants en mousse de polyuréthane, c’est possible. Depuis une dizaine d’années, Georges LAMM s’intéresse aux plaques d’isolation thermique dans lesquelles les Suisses et les Allemands font le vide.

La Société ISOLProducts, représentée par Philippe KOENIG, est spécialisée dans la conception et la commercialisation de solutions minces d’isolation au moyen de plaques d’isolation sous vide de fabrication allemande.

Appelés par la copropriété d’un immeuble du 19ᵉ siècle désirant une isolation de ses locaux, nous avons eu l’opportunité de proposer au client de mettre en œuvre à l’essai un premier logement témoin.

Ainsi, pour ce projet, ISOLProducts a mis au point une solution sans aucun pont thermique, au standard PassivHaus et nous a recommandé l’entreprise de plâtrerie WEREY STENGER agréée pour leur mise en œuvre. A noter que ces travaux bénéficient de la garantie décennale fournie par la SMABTP.

Nous avons traité un logement de 3 pièces, dont les travaux ont été affinés avec la coopération du BET POUGET CONSULTANTS, Florent LOUSSOUARN, thermicien. Les plaques isolantes de 20mm d’épaisseur du type Va-Q-vip F-XPS ont été positionnées par collage sur les parois froides donnant sur l’extérieur et la cage d’escalier non chauffée. Ces plaques ont reçu un pare-vapeur appliqué au rouleau permettant comme pour le placoplâtre de rattraper les irrégularités, pare-vapeur recevant à la suite un placoplâtre collé traditionnel, les moulures et plinthes étant aussi collées sur les surfaces de placoplâtre. Les plaques standards disponibles en stock ont été placées sur les parois préalablement relevées de façon très précise, ce qui a permis de commander sur mesure à la suite de ce calepinage les plaques de raccords fabriquées et livrées sur le chantier quinze jours après commande. Préalablement aux travaux, les alimentations électriques ont été déplacées sur des murs ou cloisons non isolés mais on aurait aussi pu les encastrer en utilisant de l’aérogel pour isoler prises et interrupteurs, ou placer le matériel en saillie par collage. Tringles à rideaux et cimaises pour accrocher des tableaux pourront être positionnées en plafonds car bien évidemment le percement des plaques est strictement interdit.

La création d’une VMC extrayant l’air vicié des pièces humides a été imposée par le thermicien, doublée de création ou de compléments d’entrées d’air neuf sur le haut des fenêtres des pièces sèches (fenêtres isolantes qui existaient déjà).

L’épaisseur du traitement d’isolation thermique complet équivalant à quelques 12cm de mousse de polyuréthane est un peu supérieure à 30mm, ce qui reste faible. Il aurait été aussi possible pour un budget supérieur de piocher les enduits plâtre afin de réduire ou de supprimer toute saillie dans le volume du logement.

Il avait initialement été projeté de ragréer simplement la face interne des plaques isolantes, le projet ayant été abandonné par crainte d’un mauvais comportement à terme, des difficultés à créer une bonne planimétrie et une mauvaise protection mécanique de surface de l’isolant alors qu’une projection de plâtre à la machine eût été également possible.

Grâce à cette nouvelle technique collée, il devient enfin possible d’isoler thermiquement de façon correcte et efficace depuis l’intérieur les bâtiments anciens inadaptés à l’isolation thermique par l’extérieur, dont les bâtiments à valeur architecturale et patrimoniale. Ce mode d’action permettra aux copropriétaires bailleurs de ne pas voir baisser leurs loyers et à leurs locataires de réduire leurs frais de chauffage.

Informations

Mission : étude + direction de travaux
Maître d’ouvrage : Syndicat des Copropriétaires
Syndic : BORERT
Architecte : LAMM SAGL

Lettre d’information

Souscrivez pour recevoir les dernières news par email.

LAMM SAGL, filiale d' © 2022 | Tous droits réservés — Mentions légales